Vous connaissez le CVS dans sa base nautique partagée avec les amis du CKCS. Vous pratiquez, avez pratiqué ou voulez pratiquer la voile sous différentes formes : apprentissage, compétition, loisir, en catamaran, dériveur, bateau collectif, planche, petit croiseur, croisière en mer ? Vous savez que tout ceci est possible au CVS. Quel que soit votre âge, vos aptitudes physiques vous y trouverez une activité qui vous convient. Peut-être savez-vous que le club  a été désigné 1er club de FRANCE multicoques par la FFV pour la 3ème fois en 2019 et qu’il a organisé le championnat de FRANCE handivalide 2019. Peut être aimeriez-vous en savoir plus et comprendre comment une charmante bourgade de la rive gauche du Lac d’Annecy a réussi à se faire une belle place dans le monde de la voile ?

Comme très souvent dans le milieu associatif, tout est parti d’un noyau de passionnés, ne comptant ni son temps, ni son énergie…

1977, la naissance du club

C’est en 1977, il y a 43 ans que des « cheminots » eurent l’idée de pratiquer la voile en commun. Bien vite le cercle s’est élargi et les statuts de l’association ont été déposés en préfecture par André Riabchouc le premier président. Le club était alors hébergé dans la maison LUQUET qui se trouvait à l’emplacement de la route du port actuelle. La flotte était un peu hétéroclite par manque de moyens.

Cette maison devant être rasée, le club a émigré à l’emplacement de la voilerie actuelle dans un bâtiment en bois, ancien magasin nautique. Pour étoffer la flotte, il a fallu mettre les mains dans la résine et la fibre de verre et construire des bateaux sous l’égide du Comité Départemental de Voile et son président Georges Bocquet (Optis, X4).

C’est à cet instant de l’histoire qu’il faut souligner la part prépondérante de la famille Michaud dans le développement du club. Quand on a vécu cette partie de l’histoire du club on n’oublie pas la présence active de M. et Mme Michaud, de leur fils Philippe qui a assuré la présidence. L’activité ne fonctionnait que les Week-ends avec autant de bricolage que de navigation. Lors de sa première adhésion au club, un adhérent, futur président, n’ayant pas eu le temps de trouver un équipier avec qui naviguer s’est vu confier par Jo Chinal des travaux de menuiserie pour le week-end suivant !

Le début des années 80 a vu apparaître la voile scolaire avec l’école de SEVRIER. Les différents directeurs depuis lors suivent les traces des pionniers, Michel Abbe, Bernard Bousquet et Daniel Seyteur. C’est aussi à cette époque que l’école de voile a lancé les stages d’été, ce qui a nécessité l’embauche d’un brevet d’état. Vous connaissez sûrement le premier d’entre eux : Christian Rossat l’emblématique caméraman de « La Place du Village ». Philippe laissait la fonction de président à un autre pilier du club : Vincent Ribard.

1986-1999, le développement du club

Une autre époque naissait. Vincent embauchait un nouveau chef de base pour une saison de 6 mois au lieu de 2. C’est là qu’apparait un autre élément de la dynastie des Michaud : l’incontournable Jean-François que tout le monde connaît sous le nom de Jeff. Commençait alors une importante phase de développement tant de la voile scolaire que de la compétition centrée sur les jeunes, ou de l’offre de stages d’été. La dynamique fut telle que le poste de chef de base est devenu annuel. Quant à la flotte jusque là un peu disparate, elle allait s’orienter vers ce qui est encore aujourd’hui la signature du club : le catamaran.

 La dynamique bien lancée, Vincent Ribard cédait la présidence en 1990 à Jacques Lacroix pour 10 ans. Les premiers « gamins » formés par le club en Opti sont devenus moniteurs et constituent la bande à Jeff lors des stages d’été…Igor, Nono, Nico, David, Paty, Candice, Cassis, Eric…

Les débuts de l’Handivoile

Une nouvelle étape allait marquer cette fin de siècle : l’achat d’un bateau collectif, le MENTOR. Un fameux ketch acheté en Corse, dont le transport a coûté aussi cher que le bateau ! C’est sur ce vénérable bateau qu’a débuté en 1996 l’activité Handivoile. C’est sous l’impulsion de Jean-Claude Mogenet éducateur de l’AAPEI l’EPANOU qu’ont été organisées les premières séances de voile pour des enfants handicapés mentaux.

Le club se développe, mais les locaux ne sont plus adaptés, d’autant qu’ils ont tendance à s’enfoncer. Sollicitée, la Maire de SEVRIER envisage d’étudier la question.

2000-2012, la professionnalisation du club

Changement de siècle, changement de comité. Après 10 ans, Jacques passe la main, mais, rassurez vous, Jeff est toujours là et son aide sera précieuse pour « tenir la baraque » ! Sollicité par son copain Vincent Ribard, Alain Marquet accepte de prendre la présidence sous condition que des locaux adaptés à l’accueil de scolaires, de stagiaires et à des conditions de travail décentes soient rapidement opérationnels. Réaction rapide de Pierre Hérisson maire de SEVRIER qui fait installer près du Slipway des « bungalows » comprenant 2 vestiaires, un accueil et un espace bureau. L’ancien local devient voilerie et atelier mais continue à se dégrader.

Pour continuer à progresser, il faut une flotte digne de ce nom. Directeur commercial de profession, Vincent se démène comme un beau diable pour réunir un financement conséquent (800 000 Frs) avec l’appui de la Mairie et un emprunt sur 8 ans. Achat de nouveaux catamarans, d’ACCESS 203 (bateaux accessibles aux personnes à mobilité réduite), de 3 Ludics, d’optis, de planches.

En même temps, selon une expression en vogue, le président s’active pour mettre en place une structure administrative plus professionnelle avec une comptabilité digne de ce nom et conforme aux règles en vigueur, gestion des salaires par une structure professionnelle afin que les salariés soient payés à date fixe et selon une grille de convention collective, recherche de financement par emplois aidés d’une secrétaire hôtesse d’accueil et d’un aide technique, accueil et sélection des candidat(e)s, élaboration des dossiers de financement par le CNDS, rédaction du journal l’ÉCOUTE (30 N° parus).

Il y a 20 ans tout pile : les numéros de L’Écoute en l’an 2000 !

L’Écoute n°5 – Février 2000
L’Écoute n°6 – Juillet 2000
L’Écoute n°7 – Novembre 2000

Ce travail d’équipe porte ses fruits, les effectifs dépassent les 300 adhérents, les jeunes de l’école de sport motivent leur parents, les soirées barbecue ont du succès !

Opération Fillao !

En 2003, permutation de postes, Vincent redevient Président et Alain son second. Nouvelle opération commando : l’opération « FILLAO ». Il faut assurer le succession du MENTOR qui nécessite beaucoup de travail auquel s’attache Lionel, le second de Jeff. En visite au salon nautique Alain avait vu le bateau qui convenait parfaitement : le FILLAO. Il fallait trouver le financement. La science de Vincent fait encore des miracles. Le Département grâce à l’action de Françoise Camusso, la DDJS, l’AAPEI, l’ADIMC, et la Caisse d’Allocations Familiales sont très impliqués dans le projet. Le baptême du bateau a lieu en 2004 lors de la rencontre de jumelage entre Le GUILVINEC et SEVRIER. Mme le Maire du GUILVINEC est co-marraine avec Françoise Camusso.

La fin d’une époque…

En 2005, après quasiment 20 ans à tenir le club, Jeff s’en va voguer vers d’autres horizons… Son second, Lionel Ducros prend la suite. Merci pour tout Jeff et bon vent à toi !

Le club fête ses 30 ans !

2007 restera dans les mémoires de tous ceux, adhérents ou amis, qui ont participé à la soirée des 30 ans du club. « Sacrée soirée » dirait un animateur de télévision ! A refaire en 2027 ?!…

Le club s’internationalise…

Plus de président d’origine vendéenne ou auvergnate, depuis 2010 nous sommes passés à une présidence européenne ! Vincent Ribard a d’abord confié la barre à un belge : Frédéric Gonda, grand maître en convivialité, qui en plus de ses qualités de manager, s’illustre aux fourneaux, à la plancha et derrière le bar !

Une nouvelle base nautique

Le petit club de 1977 a bien grandi, sa flotte aussi. Le projet de nouvelle base nautique se précise. Une étude du CAUE sur l’aménagement de la zone entre la plage et le port intègre les besoins du club de voile et du club de canoë-kayak.

En juillet 2012, la nouvelle base est opérationnelle et apporte le confort nécessaire à l’accueil de personnes de tous âges et de toutes mobilités. Elle a d’ailleurs fait l’objet de la parution d’un article dans une revue professionnelle d’architecture.

Depuis 2013, un club au top 😉

L’histoire récente est plus dans les mémoires, mais repose sur les mêmes fondamentaux :

  • La voile scolaire qui accueille des écoles de toute la région et même de SUISSE
  • L’apprentissage de la voile par les stages d’été
  • L’activité Handivoile avec un volet compétition de plus en plus actif
  • La compétition en optimist, laser, catamaran avec des coureurs de niveau national et international
  • Le loisir avec ses séances de formation et de navigation libre mais sécurisée
  • Le développement de la croisière en mer avec entretien des bateaux et formation
  • La formation en interne de nos futurs moniteurs

Nouvelle base, nouveau chef de base ! En 2013, Antoine Lion prend la suite de Lionel Ducros.

La flotte s’enrichit régulièrement pour offrir des prestations de qualité.

Opération KL28 !

En 2015, Frédéric Gonda a eu droit lui aussi à une opération commando : L’opération KL28 ! Il s’agissait d’aménager un Catamaran sportif assez grand pour embarquer des navigateurs en fauteuil roulant. Nos amis de Handisport aiment que « ça bouge ». Entre le choix du bateau, la recherche de financement, l’aménagement de la plateforme, il en a fallu des rencontres et des réunions ! Grâce à l’aide des LIONS’CLUB, du club KIWANIS et du COBATY vous pouvez admirer le bateau au ponton et surtout sur l’eau.

Le club s’internationalise encore, et se féminise !

De la BELGIQUE nous sommes passés en douceur à la SUÈDE. Avant de prendre du recul, Frédéric Gonda a assuré une coprésidence d’une saison avec Rebecka Coutaz le temps pour elle de découvrir l’ampleur de la tâche !

Le chef de base Antoine Lion en a profité pour faire de même avec son second : Thomas Gagnieu. Qui lui a ensuite recruté une seconde, Céline Fourtias. L’équipe est désormais à parité. Qu’on se le dise, la voile n’est pas qu’une histoire d’hommes !

Organisation de manifestations d’envergure

Imaginez, en quelques courtes saisons, pour Rebecka Coutaz : organiser un championnat de FRANCE, le déplacement du KL28 à LORIENT pour la régate nationale du COBATY, le déplacement en SUISSE d’une équipe Handi-valide pour les championnats de SUISSE HANSA, le déplacement au PORTUGAL d’une équipe Handi-valide pour les championnats d’EUROPE HANSA, la Journée du Jeune Régatier (non pas 1 fois, mais 2 fois !), des régates régionales ; le tout, en suivant le quotidien d’une structure qui emploie 3 personnes à l’année, 3 saisonniers, plus des moniteurs pour les stages d’été ! Que de boulot !

Heureusement, au sein du club, elle peut compter à la fois sur une équipe motivée au comité (vice-président, trésorier, secrétaire, responsable sportif et quelques membres très actifs) et à la fois sur une équipe de professionnels très impliqués (chef de base, adjointe, entraîneur, secrétaire et saisonniers).

Peut-être, quand vous naviguez vous n’avez pas totalement conscience de l’engagement de chacun, mais leur plus grande satisfaction, c’est votre présence et votre fidélité.

Le palmarès du Cercle de Voile de Sevrier

  • 2013 : Meilleure progression en nombre de licenciés Club FFVoile
  • 2014 : Vice-Champion de France – Multicoques
  • 2015 : 3ème place Multicoque au Championnat de France des Clubs
  • 2016 : Champion de France – Multicoques
  • 2017 : Champion de France – Multicoques
  • 2018 : Vice-Champion de France – Multicoques
  • 2019 : Champion de France – Multicoques

Merci 😍

Un grand MERCI à vous tous qui avez permis au Cercle de Voile de Sevrier d’écrire son histoire… Et un grand merci à vous tous qui lui permettrez de continuer à exister et d’écrire son futur… On compte sur vous !